La Ferme des Enclauses a connu 9 propriétaires en 1100 ans d’Histoire.

936

Le comte de Toulouse crée l’abbaye de St Pons. Au siècle précédant le pape Grégoire le Grand réforme le droit canon et oblige les fondateurs d’abbayes à doter celles-ci de biens pour leur survie.
Le premier propriétaire des Enclauses fut donc Raymond, le comte de Toulouse qui fit don de la ferme à l’abbaye de Saint-Pons.
Celle-ci y construit une glacière et vivier conformément aux obligations de l’époque. Les deux sont toujours existants de nos jours.

1318

Le pape Jean XXII, pape en Avignon supprime beaucoup d’abbayes jugeant l’ Eglise trop régulière et pas assez séculière. Il remplace des abbayes par des évêchés.
Le 3ème propriétaire des Enclauses fut donc l’évêché de Saint-Pons, qui a été créé aux dépens de celui de Narbonne.

1567

Pendant les guerres de religion, les protestants détruisent Saint-Pons.
La ferme résiste grâce à ses fortifications.

1598

Le roi Henri IV met fin aux guerres de religions par l’Edit de Nantes.
Les fermiers de l’évêché récupèrent les pierres des cloîtres de Saint-Pons détruits en 1567 pour agrandir la ferme (c.f. les arcades)

1789

Les biens de l’Eglise sont confisqués par l’Etat pour financer une armée puissante et se défendre de la coalition européenne.
4éme propriétaire : L’Etat français met la ferme en vente dès sa confiscation. 5éme propriétaire : La famille Cormouls l’achète tout de suite.

1850

Toute la vallée du Thoré (de Saint-Pons à Mazamet) s’industrialise.
Le textile est la principale activité.

6éme propriétaire : Mr Lignon, tanneur à Riols achète la ferme à la famille Cormouls qui a besoin de capitaux pour construire des usines.

1860

Essor agricole, industriel et démographique de tout le pays.
Les bâtiments de ferme sont agrandis de hangars, d’une étable et d’une porcherie. La maison de maître (brûlée en 1625) est reconstruite. Les infrastructures d’irrigation par gravité sont construites (barrages, réserve d’eau, béal, aqueduc…) A 500m au Nord est construite une nouvelle métairie : la Métairie neuve.

1884

La commune de Courniou est crée aux dépens de celle de Saint-Pons. Les forêts s’agrandissent.
De productions exclusivement ovines, la ferme s’est diversifiée et s’oriente vers la polyculture élevage.

1888

Fin de la construction de la ligne de chemin de fer Mazamet-Bédarieux qui traverse la ferme.

1903

7éme propriétaire : La famille Bas de Cesso hérite de la ferme par don testamentaire à la mort de Mr Lignon. Ce dernier avait volontairement ignoré son épouse et son fils dans son testament car ils avaient tenté de l’interné dans un asile.

1918

La grande guerre a tué l’élite paysanne. Beaucoup de terres sont abandonnées.
La Métairie neuve est abandonnée jusqu’en 1974

1943

Le ravitaillement est difficile pendant l’occupation allemande.
Les terres de la ferme sont morcelées en une multitude de petits jardins potagers.

1968

La ligne de chemin de fer est abandonnée, 80 ans après sa construction.
Le dernier train traverse la propriété. La ligne servira pendant 30 ans de piste de transhumance pour les troupeaux. La ferme n’est qu’un grand verger d’arbres fruitiers.

1973

Surproduction nationale de fruits.
Les arbres fruitiers sont coupés. 8éme propriétaire : le GFA des Enclauses (Yves Walrave) achète la ferme, dans l’état, à la famille Bas de Cesso.

1982

L’Etat subventionne de plus en plus l’agriculture.
Après avoir relancé l’élevage ovin, le GAEC construit des silos maïs, une bergerie et des abris. Le troupeau compte 800 brebis.

1992

La sécheresse sévit depuis plusieurs années dans la région.
Le lac, réserve d’eau pour irriguer les terres de la ferme est construit avec l’infrastructure d’irrigation par canon asperseur.

1998

L’industrialisation et l’urbanisation de ces cinquante dernières années favorisent le développement du tourisme rural.
Le GAEC est transformé en EARL et décide d’ajouter le tourisme à ses autres activités. La grande maison est aménagée en gîte ou chambres paysannes.

2000

Mévente de bois dans la région
Construction d’un chalet en rondins, rénovation et construction de la salle sous les arcades.

2002

Adhésion de la Ferme des Enclauses au label ACCUEIL PAYSAN.

2006

La ligne de chemin de fer est achetée par le conseil général, puis transformée en voie verte.
Les structures d’accueil sont opérationnelles. 9éme propriétaire : La famille Walrave achète au GFA des Enclauses.

2007-2021

L’hyperurbanisation provoque des déséquilibres sociaux.
Outre l’accueil touristique, la Ferme des Enclauses propose également un accueil social.
L’assainissement des bâtiments est remis aux normes. Construction d’un hangar en bois avec les arbres de la propriété. La « maison du porcher » est rénovée entièrement. Reconstruction des toitures de la ferme.

2020-2021

Pandémie de Covid-19. L’activité touristique est ralentie en raison des restrictions sanitaires.